(Dé)prime de Noël

Le Père Noël vous emmerde ! Ça y est. On arrive à la période où tout le monde déprime. L’absence de soleil et le peu de sommeil atteint les plus joyeux de vos amis ? Vous avez l’impression que personne ne s’épanouit plus dans son travail et les grèves rendent tout le monde irritable et à fleur de peau.

Les moindres choses qui vous égayaient un peu vos journées semblent être les ultimes sursauts d’un passé révolu qui ne pourra jamais revenir. Les choses n’ont plus de goût (en même temps, vos prémices d’angine ne vous permettent même pas de sentir le goût de vos propres glaires…) et la vie semble fade et froide, triste et lugubre. Vous êtes reclus et avez l’impression que vous n’avez plus d’amis, et que la vie telle que vous la connaissiez est finie.

Mais n’ayez crainte ! Voici revenir l’éclat et la vie ; l’avant-Noël peut être un ravissement et rien que de l’imaginer va vous ragaillardir. Envoyez paître les traditions et faites-vous plaisir au lieu de faire plaisir aux autres pour une fois ! Voilà comment procéder :

L’album à privilégier pour ne jamais se faire réinviter

  • N’offrez rien à personne cette année.
  • Si vous devez absolument faire des cadeaux, choisissez les trucs les plus moches et les plus second degré (une marqueterie de Britney Spears enceinte, un album de Roch Voisine, 1 kilo de boudin noir, du sopalin,…).
  • Si vous devez apporter de la bouffe, apportez un truc que vous adorez et que vous savez que les hôtes détestent (par exemple des escargots chez des végétariens, de la rosette de Lyon chez des amis juifs ou musulmans,…)
  • Ruinez la soirée en prétextant que chez vous la tradition veut qu’on ouvre les cadeaux au fromage et faites ainsi sans attendre l’aval des autres.
  • Classez vos cadeaux par ordre de préférence à voix haute et n’oubliez pas de bien faire sentir si vous trouvez un cadeau pourri.
  • Barrez-vous avant minuit prétextant une autre fête chez des amis.
  • Profitez-en pour glisser aux mômes que le Père-Noël n’existe pas, ça aura toujours son petit effet.
  • Si vos cadeaux sont pétés, faudra pas se plaindre… Vous pourrez enfin passer la nuit peinard chez vous à bouffer des papillotes, boire du champagne devant Drucker, avec la jubilation du travail bien fait. Si vous êtes sages, je vous donnerais aussi des conseils pour passer une bonne nuit de la St-Sylvestre.

    Publicités

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s