La grande classe

Alors que nous étions dans un bus pour nous rendre à Hôtel de Ville (et manger à Galerie 88), le chauffeur s’arrête à un feu (rien d’anormal jusque là), sort et nous laisse en plan dans le bus, le moteur allumé, traverse l’avenue, va s’acheter des clopes, retraverse l’avenue et revient juste au moment où le feu passe au vert.

Ça nous a surpris ; on a trouvé ça culotté, qu’en même. Faut qu’il ait confiance aussi, parce que n’importe qui aurait pu prendre le volant et nous foutre dans la Seine. Mais imaginez l’étrange impression que ça peut laisser… Du coup, je l’ai applaudi.

Publicités

Une réflexion sur “La grande classe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s