Extremement heureux

Extreme revient. Ça ne vous dira peut-être pas grand chose comme ça, mais vous avez forcément entendu un jour leur plus grand succès : « More Than Words », qui date de 1990. Super ballade, mais assez loin de leur style original.

Ce que peu de gens savent, c’est qu’Extreme est un groupe de métal. Du hard-rock funky plutôt (« When I’m President »). Certains diront hard FM, mais je les emmerde plutôt assez fort. Nuno Bettencourt est l’un des meilleurs guitaristes au monde et il a la finesse de ne pas trop frimer sur le sujet (bon, sauf sur l’intro de « He-Man Women Hater » !).

Mais ils s’étaient séparés après un super album il y a 13 ans. Depuis, chacun avait suivi sa route : Nuno en changeant de nom de groupe à chaque album solo ; Gary Cherrone (le chanteur) allant même jusqu’à pousser la chansonnette sur un album de Van Halen. Mais rien qui ne puisse arriver à la cheville de ce que faisait Extreme.

On a rêvé de cette reformation (enfin, nous les fans !) et aujourd’hui nous sommes exhaussés, surtout grâce à un nouvel album qui dépote, que Seb a très bien cerné.

Là où je suis encore plus content, c’est qu’il passe à Paris le 4 novembre et que j’ai déjà ma place.

Youpi12.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s