Dead Like Me

2003-2004 | 2 saisons, 29 épisodes
★★★★

«Sériphile», je ne pouvais pas passer à côté de Dead Like Me. Une série qui s’est malheureusement arrêtée prématurément. Du même créateur que Pushing Daisies, seulement deux saisons se sont succédées depuis 2003 ; Showtime a décidé de ne pas rempiler pour une troisième saison. Du coup, on reste un peu sur sa faim avec des points obscurs ou non résolus (choses qui seront sans doute apporté avec le film qu’ils sont entrain de produire. Croisons les doigts pour que le succès du film les pousse à refaire d’autres saisons…).

L’histoire

Georgia (George) Lass, 18 ans, meurt en se prenant la lunette des chiottes de la station Mir dans la gueule (on voit tout de suite le ton décalé de la série). Mais au lieu de mourir et d’aller dans un hypothétique paradis (ce n’est pas dit, personne ne sait ce qu’il y a «après»), elle est recrutée pour être une faucheuse à plein temps (en gros aider les gens qui meurt violemment à passer dans l’au-delà sans souffrance).

Les personnages

Hormis, Georgia, on trouve une belle galerie de personnages qui évolue peu à peu au fur et à mesure des saisons. Chez les faucheurs : Rube, le chef des faucheurs, paternaliste (l’inoubliable Inigo Montoya dans The Princess Bride, un de mes films cultes, mais aussi Jason Gideon dans Esprits criminels), mort dans les années 20 ; Roxy, la flic dur-à-cuire, morte dans les années 80 ; Mason, l’anglais déjanté (j’adore !), mort à la fin des années 60 ; Daisy, la starlette qui a au moins sucé tout Hollywood dans les années 30… Il y a la famille de George : son père, sa mère et sa petite sœur qui vivent assez mal sa mort, chacun à son niveau. Et il y a son «vrai» travail : avec en tête Dolores et Crystal.

Les post-it® de la mort

Lorsque j’ai commencé à regarder, j’ai trouvé ça sympa, mais sans plus. Mais d’épisode en épisode, on se prend à vraiment apprécier cette galerie de personnages, hauts en couleur et on veut absolument continuer à regarder. Le fait d’avoir «fonctionnarisé» les faucheurs apporte vraiment une tournure nouvelle. L’humour (parfois très noir) est omniprésent dans ce monde entouré de morts accidentelles ou pas. Une très bonne série, pas très chère en DVD.

» Autres regardages

Publicités

7 réflexions sur “Dead Like Me

  1. Didier » oui et la musique assez entêtante ; on se prend à la chantonner pendant la journée !

    Papao » Comme c’est un registre comédie, ça n’a pas grand chose à voir. Disons que leurs traits sont poussés au maximum, mais rien d’inconfortable comme les personnages de 6 Feet (série que j’adore aussi, malgré quelques passages dur à digérer).

  2. Jessica » Oui, c’est ce que je dis à la fin du premier paragraphe ! ^^
    La seule chose qui me fait tiqué, c’est qu’il n’y aura plus Rube (ça raconte justement le départ de ce dernier et son remplacement par un businessman) et que ce n’est plus la même actrice qui joue Daisy Adair (snif !…).
    On verra bien ce que ça donne.

  3. ah oui c’est vrai…^^ j’ai lu quelque part que le film était prêt et qu’il sortira en dvd et que s’il ne sort pas tout de suite c’est parce que la chaîne n’a plus d’argent….grrr mais pourquoiiii les meilleures séries s’arrêtent toujours pour la même raison….et comme tu dis on verra bien…sans Rube et la ‘vraie’ Daisy, je me demande ce que ça va donner…allez « A-boom boom ba. A-boom boom ba », a bientôt!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s