Coups et blessures

J’ai deux bleus sur l’avant-bras gauche. Ils ne sont pas issus d’un ébat plus mouvementé qu’à l’accoutumé, ni à une de mes nombreuses cascades avec les meubles, dont moi seul ai le secret. Ils sont dus à une méchante corde qui m’a, par deux fois, rappelé les règles universelles de la friction.

Vous allez me demander (ou pas) d’où vient cette nouvelle pratique sado-maso et dans quel club parisien pouvez-vous l’exercer ? vous n’y êtes point du tout, très chers.

Mon extrême habilité à ne rien foutre d’autre qu’être posté devant mon ordinateur à longueur de journée (que ce soit pour le travail ou le trivial), ainsi que ma douce, m’ont poussé à me projeter dans une activité physique, histoire de voir qu’il y a une vie dehors et qu’elle ne nécessite aucun écran pour la mirer. Autant dire qu’en parcourant l’annuaire des associations du coin, je découvrais un nouveau monde qui n’existait que dans mes souvenirs d’enfant, les dimanches après-midi, lorsque je zappais malencontreusement sur Stade 2.
Je mens un peu, parce que j’étais fan de volley-ball jusqu’à ce qu’un eczéma à la con me «force» à ne plus faire de sport. Je n’étais pas très bon, mais j’adorais jouer.

Après une élimination drastique, je ne me trouvais plus que face à l’escrime (j’en avais fait petit) ou le tir à l’arc (j’en avais fait en vacances). Estimant n’être pas tout à fait près à perdre os et muscles, je me suis tourné vers ce dernier.

Et c’est étonnant comme, suite à une mauvaise position, la douleur de la corde sur les parties charnues de ma peau (je suis bien charnu, d’un peu partout, même !) fait qu’on se sent indubitablement vivant. Ce ne sont que quelques centimètres de peau de bras, même pas une centaine de pores violacés, mais ils me font danser comme jamais (et oui, je ne danse pas non plus !)

En espérant que la douleur me force à faire des progrès, mon cher Pavlov ?

Publicités

3 réflexions sur “Coups et blessures

  1. Ca ne t’es pas forcement destiné, mais un vieil homme de ma connaissance dit souvent:
    « On a beau être bête, on sent que ça fait mal… ».
    Je l’ais souvent vérifié, c’est VRAI!

    bi zou…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s