L’effet Malinois

C’est dingue comme un seul lien vers mon blog peut «fausser» mes stats.

+1500 % par la faute à Mr. Malinois (c’est ça de connaître une «célébrité»…) et à notre lip sync pour mettre au jour notre lien de parenté caché (on serait nos quatrième frères respectifs, mais les trois autres ne sont pas les mêmes… allez comprendre !).

Ça fait beaucoup 1500 %, non ?

L'effet Malinois

Vous pouvez retrouver Didier (alias Mr. Malinois) dans la série Nerdz, sur la chaîne Nolife (Freebox canal 123, AliceBox 77, N9ufTV 68, Orange 111)

Publicités

6 banalités méconnues

Littlesa a encore frappé et je tends l’autre joue.

Bien que ce «tagage» nocturne ressemble un peu au précédent, je vais tenter d’y répondre avec des choses fraîches et ça se voit.

1/ mettre le lien de la personne qui nous a tagué(e). √ fait
2/ mettre le règlement du tag sur votre blog. √ fait
3/ mentionner 6 choses, habitudes ou tics sans importance sur vous même. √ fait
4/ taguer à son tour 6 personnes pour la suite du jeu. (Enfin, si j’en trouve 6…)
5/ Avertir directement ces 6 personnes. (Et puis quoi encore, tu ne veux pas que j’y réponde pour eux non plus ?…)

  • J’aime porter des tongs. Et j’aime porter des chaussettes avec les tongs lorsqu’il ne fait pas très chaud. J’ai même acheté des chaussettes exprès à Muji.
  • J’ai toujours un bout de papier en sous-main où je griffonne des choses, textes ou dessins. Surtout des têtes de chiens bizarres et des canards avec une coupe à la cool.
  • Je préfère être en marche inverse dans un train.
  • Je déteste bosser tout seul (c’est con, c’est exactement ce que je fais depuis que je suis à mon compte…).
  • Je mangerais japonais tous les jours si je le pouvais.
  • Pendant des années je me suis épilé un poil solitaire sur mon épaule et maintenant qu’il ne repousse plus, je suis assez désemparé.

Je passe la patate chaude à Gnaat (maintenant qu’il est revenu), Doc.Fusion (comme d’hab), MiLK (mais en bande dessinée) et qu’ils aient un don d’ubiquité pour faire six.

Mauvaises habitudes

Une fois n’est pas coutume, je vais initier une série de tag. En fait, c’est un peu parce que je m’y suis repris à deux fois pour comprendre le précédent «tagage» de Littlesa. Elle demandait ce dont je ne pouvais pas me passer (matériellement), mais j’avais d’abord pensé qu’elle demandait ce que je ne pouvais pas me passer de faire, quelles étaient mes manies et les petits trucs exaspérants que je pratique, toutes sortes de mauvaises habitudes, de TOC ou autre. C’était pas ça. Mais mon «tagage», c’est ça !

Je ne peux donc pas m’empêcher de…

  • siffloter, chantonner, fredonner (ça en énerve une, d’ailleurs !…) ; j’ai toujours un air dans la tête et lorsque je n’en ai pas, n’importe quels mot, phrase ou intonation m’en met un.
  • me mettre devant un ordinateur. Que ce soit pour mes mails, surfer, rechercher, faire des emplettes, lire des blogs, bidouiller… Je suis irrémédiablement attiré par les écrans. Quelle horreur. Le pire c’est que je passe déjà 8 heures par jour devant pour le boulot.
  • tout regarder avec un œil de graphiste, de designer. Décrypter, critiquer, analyser, etc. Ça peut me causer des problèmes parfois.
  • gaver les gens avec les trucs que j’aime. Que ce soit un film, les Macs, un resto, un groupe, mes derniers joujoux, etc. J’en parle jusqu’à en dégoûter l’interlocuteur (alors que les trucs sont biens, voir géniaux ! Je n’ai aucune mesure).
  • lire aux chiottes (pour un number two, parce que en pissant, c’est déjà plus dur). Toujours une bédé, un livre ou un magazine qui traîne.
  • laisser mon thé trop infuser, voire même oublier de le boire (si je n’ai pas laisser la bouilloire complètement refroidir avant !).
  • regarder des conneries à la télé. Je suis un grand fan de Pimp My Ride ou de Mon Incroyable Anniversaire. J’assume plus ou moins bien selon les émissions !
  • concevoir des projets énormes et finalement écarter l’idée.
  • espérer que les cons changent. J’ai continuellement foi en la nature humaine, mais parfois, c’est une nature morte…
  • tergiverser pour un gros achat et toujours craquer au plus mauvais moment (genre deux jours avant un baisse de prix, lorsque mes finances sont au plus bas ou lorsque qu’il n’y en a plus…). Du coup, maintenant, j’ai tendance à acheter tout de suite le truc pour ne pas me poser de question.
  • redresser ma narine gauche. C’est comme un tic, mais j’ai la cloison nasale déviée et parfois j’ai l’impression que ma narine est coincée. Un peu comme on fait craquer ses doigts (d’ailleurs, je fais craquer mes doigts aussi. Même en dormant il paraît !)

Allons-y : Sasa, Cocochemise, Malinoiz et Gnaat (pour qu’il relance enfin son blog), faisez moins les malins, c’est à vous !

Étiquetage

Je me suis fait tagguer par Littlesa. Elle me demande de quoi je ne pourrais pas me passer. Si je veux creuser la chose, c’est là que ça se corse (du sud). Parce que je suis plutôt du genre à pouvoir m’adapter un peu partout avec ce qu’il y a.

Je ne peux donc pas me passer…

  • d’une connexion. Qu’elle soit web, téléphonique (Je ferai converger tout ça avec mon cadeau de Noël !) ou humaine. Je suis très «J’appelle un ami» pour des conseils, mais c’est plus social que pour avoir un vrai conseil. Je suis aussi un adepte de Wikipedia ou d’IMDB lorsque je me pose une interrogation ou que je recherche un acteur ou un film.
  • de musique. Dans ma tête, dans mes oreilles ou dans mes doigts, celles des autres ou la mienne… La musique sous toutes ses formes. Par conséquent, je ne peux plus me passer d’iPod (j’en suis à mon quatrième depuis 2002).
  • de fromage. Et c’est un peu ça le problème de ma ligne !
  • de quoi dessiner. Un bout de papier, un carnet, un crayon, un feutre. N’importe quoi pour griffonner une idée. J’ai dans mes cartons des bouts de nappes en papier remplis de dessins.
  • de Perrier ou d’eau pétillante.
  • de lecture. Ça me permet de continuer à faire travailler mon imagination. En ce moment, c’est l’autobiographie de Gordon Ramsay. Passionnant.
  • de vélo. Qui l’eut cru il y a un peu plus de six mois ! Vélib’ ou mon vélo, c’est assez dur de ne pas en faire, c’est tellement plus fun et agréable que de prendre le métro.

Je crois que c’est à peu près tout. Bien que je pense que je pourrais tout de même me passer de tout ça…

Bon. J’aurais bien taggué Mr. Malinois et Cococerise, mais Littlesa l’a déjà fait. J’aurais bien taggué Seb, mais son blog ne s’y prête pas. Alors je vais tagguer Pois chiche, Angrom, Archaos pour qu’ils me prouvent que leurs blogs ne sont pas en friche !

J’ai rencontré un fan…

…pas de moi, mais — pour le plus grand plaisir de Mr. Malinois — de Nerdz !

Le cast de Nerdz

Nerdz est une petite série qui passe sur NoLife (dispo sur les box ADSL), jeune petite chaîne à l’audience ultra ciblée (les nolifes !). Du coup, ça reste assez confidentiel. Alors, lorsqu’au détour d’une conversation sur Mario Kart, un stagiaire à mon boulot me glisse une allusion à Nerdz, ma surprise-surprise fut complète !

Et ce stagiaire me raconte qu’il est fan, qu’il passe son temps avec ses potes à ressortir les dialogues, qu’ils ont même en projet de faire un spin-off amateur où ils seraient les voisins des Nerdz,… Étonnant.

Du coup, je me la suis pété en lui disant que je connaissais Jérôme (le nom du personnage incarné comme un ongle par Mr. Malinois) ; il en pleurait presque, me demandant s’il pouvait le rencontrer.

De toute façon, je pense qu’il sera présent à la prochaine dédicace du cast pour la promotion du DVD. 😉

À ce propos, merci à mademoiselle Cococherry pour m’avoir fait découvrir Nerdz et pour m’avoir introduit — en tout bien, tout honneur — à Mr. Malinois.