Eddie Izzard en France !!!

Ne bougez plus ! Arrêtez ce que vous faites et réservez immédiatement vos places, Eddie Izzard (l’homme le plus classe de la Terre, je le rappelle) est à Paris pour son spectacle Stripped entièrement en français !

Et pas cher en plus.

Combien de fois vais-je y aller ?

How to become Parisian in one hour

Cette semaine, je suis allé voir le seul one man show en anglais sur la place de Paris. Du vrai stand-up pendant une grosse heure où le parisien type, l’américain moyen et un peu tout le monde finalement, en prennent plein la gueule.

Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu autant mal aux zygomatiques : je n’ai pas arrêté de rire. Même si le show a quelques faiblesses d’écriture, c’est tout de même d’un excellent niveau.

Petite précision, pas besoin d’être bilingue, Olivier Giraud parle avec un accent français qui permet à tous de comprendre.

“¡Venga! ¡Venga!”

Couillon de la lune

Mais quel couillon ! J’ai pris une place pour Rock en Seine le samedi 29 août 2009, pour ne pas rater Faith No More (groupe mythique de mon adolescence qui s’est reformé), mais je viens seulement de me rendre compte en voulant rentrer la date dans mon agenda que je serai à un mariage ce jour-là. Pas n’importe lequel non plus, puisque j’y serai témoin… La grosse loose.

J’ai donc une place à vendre, acheté 42€ à la Fnac, pour qui veut…

PS : Désolé Mr. Malinois, je ne t’accompagnerai donc pas.

L’homme le plus classe au monde

Comme je l’ai déjà dit, nous étions à Londres ce weekend, mais voici la principale raison de notre escapade…

Ça y est, je sais tout sur la confiture, l’évolution, les croyances, l’iPhone, Aesus, Besus, Cesus, Desus et les autres frères de Jesus, la genèse du langage, le Mac (et le PC), les dinosaures, Star Wars, l’âge de pierre, Einstein et la relativité, l’iPhone, Noé et les problèmes dus à son arche, les girafes qui jouent aux charades, les civilisations, l’iPhone, les écureuils rescapés, Top Gear (ou plutôt « Top Bovin »), l’iPhone, Sharky le gentil requin, la conquête de l’espace, l’iPhone…

Et oui, grâce à Sieur Izzard, je sais tout et en plus j’ai encore mal aux zygomatiques. Il faut avoué qu’il était en très grande forme (contrairement à moi qui rêvait secrètement des bras de Morphée…). Son «debout» (bâ quoi, c’est pas la traduction de stand up !?…) était des plus efficaces et on y a retrouvé du grand, du puissant et de l’extravagant Eddie, comme on l’aime. Sous prétexte de parler de Wikipedia, on y retrouve tout depuis l’origine du monde, à brasser culture pop et sujets pointus. Personne d’autre que lui ne sait mélanger aussi bien savoir et absurdités.

Les girafes sont muettes. Un peu dur pour se prévenir d’un danger. En revanche, elles toussent :
— Kof, kof !
— Quoi ?

Noé remplit son arche :
— Alors… 2 tigres, 2 poules, 2 écureuils, 2 castors… heu… Chérie, qu’est-ce qu’on a jusqu’à présent ?
— Seulement 2 tigres.»

Un vrai spectacle rien que pour moi aux vues des thèmes abordés. Ça valait le coup de faire l’aller-retour éclair jusqu’à Londres rien que pour ça ! Vite, vite, le DVD !

Les artistes que je veux voir avant qu’ils ne disparaissent [édité le 5 nov 08]

Faudrait pas qu’ils se barrent trop vite

[Message original : 22 juil. 08]

En fait, cette liste je l’ai commencée il y a quelques années et malheureusement certains sont déjà partis depuis, sans que je puisse les voir sur scène.

Du coup, j’en profite pour mettre tous ceux que je veux voir, même s’ils ont l’air d’être assez loin de l’agonie. Je rajoute aussi les groupes prématurément disparus (pas les Beatles) que je souhaite voir se reformer (puisque c’est la tendance).

  • A Perfect Circle – ils ont splitté
  • AC/DC – ouais, je sais…
  • Aerosmith
  • Fiona Apple – déjà vue, mais je ne m’en lasserai jamais
  • Ray Charles – trop tard…
  • Joe Cocker
  • Deep Purple
  • Extremevu le 4 novembre 08
  • Led Zeppelin (Page/Plant)
  • Midnight Oil – ils ont splitté
  • Mike Oldfield – mais pas un de ses délires techno de ces dernières années
  • P!nk – mais il va n’y avoir que des jeunes…
  • Stevie Wonder
  • Toto – le groupe, pas Cutugno…
  • Pantera – le guitariste s’est fait assassiner
  • Prince
  • Tenacious D
  • Transatlantic – splitté à cause de Neal Morse

C’est une liste non-exhaustive. Je la mettrai régulièrement à jour dès qu’un nom surgit dans mon esprit.

Stomp

Il y a des trucs comme ça qui vous emballent. Ce fut le cas, il y a plus de 12 ans, la première fois que j’ai vu Stomp sur scène (j’y suis retourné 4 fois depuis, et j’y retourne cette année).

Sur le papier, on peut se dire que ça doit être chiant : des mecs (et des gonzesses) utilisent des objets de tous les jours comme percussions. On a tout de suite l’image des mecs qui jouent du djembé dans la rue et on s’imagine très bien avoir des envies de meurtre !

Mais rien de tout ça : ils sont doués, ils sont drôles, ils dansent comme des dieux et le spectacle passe dix fois trop vite tellement on est absorbé et par leur rythme. Drôles, parce que tout est basé sur les mimiques, les onomatopées et les rapports de chacun des percussionnistes. Et on apprécie l’ingéniosité et le talent de chaque saynète.

Bref, à voir.

Ils seront du 30 septembre au 26 octobre 2008 au Casino de Paris. J’y serai le 3. Mais sinon, ils sont en permanence à Londres et à New-York, et il n’y a pas besoin de connaître l’anglais pour apprécier ce spectacle.

Mamma Mia!

Palais des Congrès, Paris
Samedi 5 juillet 2008

Mamma Mia! L’affiche de la comédie musicale J’ai vue la comédie musicale (la «musicale», comme on dit maintenant… à croire que c’était trop long avant) Mamma Mia!, inspirée des chansons du groupe ABBA. Non pas que je sois spécialement fan de la musique folklorique suédoise, mais il faut bien l’avouer, leurs hits ont bercé notre jeunesse.

L’histoire se tient bien, les chansons s’y intègrent encore mieux et les interprètes étaient excellents (c’était en anglais surtitré en français). Faut dire que le groupe qui les accompagnaient live (deux guitaristes, un bassiste «slappeur», trois claviéristes, un batteur, un percussionniste et un chef-d’orchestre/pianiste) dépotait bien (on a même sursauté à la reprise du deuxième acte !) et les réorchestrations étaient superbes. Et on se prend à siffloter (surtout le mec derrière moi !), à fredonner, à se déhancher sur ces tubes interplanétaires.

Mamma Mia! Donna et ses Dynamos en costume de scène Ça m’a parfois fait penser à We Will Rock You (vue à Las Vegas, j’avais adoré), la comédie musicale inspirée des morceaux de Queen dans la manière dont c’est traité. Le même genre de décors escamotables simples, mais efficace ; le même genre d’histoire inventée de toute pièce… Un régal au niveau de l’écriture et de la mise en scène. Un vrai show en somme (à des milliers de lieues d’un Roi Sommeilleil…)

Le point négatif n’est pas de leur faute, mais le son du Palais des Congrès est absolument abominable. Ça sonnait plat, étouffé et les différents instruments se détachaient mal, alors que chanteurs comme musiciens envoyaient sec. Dommage. Je ne saurais trop conseiller d’aller voir ce show, mais certainement plus à un endroit où ils sont réellement installés (Londres, Broadway ou Las Vegas), le son et l’ambiance doivent y être vraiment meilleurs.

Mamma Mia! Le film avec Meryl Streep qui sort en septembre Tout ça pour dire qu’une version ciné va sortir en septembre (avec Meryl Streep, Pierce Brosnan, Colin Firth…) et que je pense bien que j’irai pour passer encore un bon moment et chanter “Disco Queen” à tue-tête ! (mais certainement pas en version française aux vues du doublage de la bande-annonce !)