Ce que pensent les Hommes

He’s Just Not That Into You
2008
★★★☆☆

He's Just Not That Into You - Affiche Hormis le fait que le titre est encore une fois l’œuvre d’un névropathe qui ne veut pas que les films fassent d’entrées, cette romcom (comédie romantique) est charmante. Ce n’est pas le film du siècle, certes, mais il permettra sans doute à des générations de filles de mieux comprendre les mecs. On rit parce que ça sent le vécu ; on rit parce que c’est drôle. Le film se tient de bout en bout et ne tombe pas dans la mièvrerie habituelle. Il y a juste la voix-off finale qui conclue de manière assez cheesy avec un «ne perdez pas espoir». Heureusement qu’il y a ensuite des vidéos «réalistes» pour recadrer ça.

La force de ce film, c’est que c’est du vrai. Des gens heureux et des gens malheureux. Des personnes fleur bleue et d’autres terre-à-terre. Mais ça reste malgré tout une comédie, donc on rit. C’est le genre de film chorale avec un casting énorme ; des acteurs qu’on aurait pas forcément vu ensemble. Les personnages se croisent sans cesse, comme dans la vraie vie.

He's Just Not That Into You - Conseils

À noter la vidéo promo assez marrante, faite par le casting masculin du film, pour prévenir les hommes susceptibles d’être traînés au ciné par leur copine que ce film évite tous les clichés des romcoms. À voir sur le site officiel (cliquez sur le post-it à droite) ou avec iTunes.

Autre point intéressant, un des couples est constitué de deux acteurs que je considère comme têtes à claques : Jennifer Aniston et Ben Affleck. Mais là, étonnamment, je n’ai pas eu trop envie de les frapper. Je peux même dire que Affleck ressemble à mort à son frère Casey (singeant presque sa manière de jouer…). Est-ce que c’est parce qu’il s’est rendu compte que ce dernier était le seul de la famille à être doué !?

Publicités

Ma meuf en Vélib’ !


Et oui, elle faisait partie des 365 chanceux qui ont été tirés au sort pour participer au premier anniversaire des Vélib’. 9 kilomètres en partant de l’Hôtel de Ville vers les Champs-Élysées et retour, en ayant passé la ligne d’arrivée du Tour de France, quelques heures avant les vrais coureurs. Comme j’ai joué de malchance avec mon camescope, je suis content que la mairie de Paris ait pris des photos et une vidéo. On la voit bien !

J’ai bien failli perdre mon odeur…

Shiseido Basala - De quoi tenir encore 10 ans ? Pour faire bref, j’ai le même parfum depuis 10 ans. Pas la même marque, mais la même bouteille ! Or, cette bouteille (que j’utilisais avec parcimonie, une bonne copine…) arrive à sa fin. Shiseido ne fabrique plus ce parfum depuis de bonnes années. Du coup, j’en étais presque résolu à chercher un autre parfum qui m’aurait sis.

Mais ma dulcinée n’était pas vraiment d’accord de peur de ne plus reconnaître mon odeur (ha, les femmes !…). En même temps, vu mon aversion pour les parfumeries (les effluves des Sephora, Marionnaud et consorts parviendront à me faire gerber un jour, j’en suis sûr), je me suis lancé à la recherche sur Internet de ce fameux parfum.

Ebay est ton ami : j’ai trouvé une boutique américaine qui en vendait. Il leur en restait neuf bouteilles. J’en ai pris quatre, comme ça je verrai venir. Ce n’est que repousser le jour où je devrais trouver un nouveau parfum, mais il n’y a pas de petite économie quand il s’agit de vomir dans une parfumerie.

Saint-Valentin (avec une semaine de retard)

J’ai trouvé et rapporté de mon escapade anglaise une édition limitée de ma crème de goudron préférée : le Marmite ! Après avoir sorti une version à la Guinness l’année dernière, voilà qu’ils sortent un exemplaire tout doré pour la Saint-Valentin avec une touche de champagne dedans. Trop la classe !

Marmite Saint-Valentin au champagne